Ici, vous allez incarner un pirate oeuvrant pour le bien ou le mal, un/une représentant(e) des forces de l'ordre,...bref, bienvenue dans la piraterie moderne
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yasuno Tanaka

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Yasuno Tanaka   Mer 24 Déc - 3:47

~~ Informations Identitaires ~~

* Nom: Tanaka

* Prénom(s): Yasuno

* Date de naissance/Vôtre âge/votre signe astrologique: 18/01/1966 donc Capricorne.

* Votre surnom de pirates: Bien qu’il ne soit pas un Pirate, ces derniers ont fini par le surnommé Lucifer.

* Groupe Sanguin: AB-

* Camp: Mal

* Compagnie: Ordre maritime.

* Statut dans votre compagnie: Grand Amiral Suprême de l’Ordre maritime (Le Grand Chef quoi :p)

* Animal/Animaux:

*Arme: Un Katana. Ce Kataa est de très bonne facture, il a été fait sr mesure selon les demandes de Tanaka. La lame a été purifié 150 fois pour éliminer es impureté. D'ou sa couleur blanche très pure et son apparente perfection. à la Base de son arme son incrustée deux étoile d'or minuscule qui représente son titre honirifique de Grand Amiral Suprême. La lame mesure 9 centimètres et peut couper une très grand variété de matières. Le Pommeau,lui est incrusté de cinq petites étoiles en Argent, symbole de son grade militaire officiel qui est celui d'Amiral. Fait dans une matières très légère et esthétique, il est enroulé d'un issu vert pour rendre sa pratique moins douloureuse à la paume de la main.

~~ Vos Descriptions ~~

* Description physique:

Yasuno est un homme étrange physiquement. Non pas qu'il est un physique ingrat non, mais de nombreux élément sont assez contradictoire.
Tout d'abord le visage de Yasuno, n'importe qui visualiserait le plus abominable criminel de l'univers sombre et impassible...Et bien non, le visage de Yasuno n'était rien de cela, la plus part du temps, il avait un petit sourire.. C'était un sourire tout ce que l'on trouvait de banal. A peine perceptible qui était arboré par une bouche fine qui, ne coupait pas son visage en deux mais faisait une sorte de ligne, un trait simple et petit. Il avait un nez court et légèrement étalé sur sa figure.Le plus impressionnant dans ces traits du visage étaient incontestablement ses yeux. de beaux et grands yeux marron. Des yeux bridé dont les iris était parfaitement rond.ce regard profond,lourd... le regard que les japonais ont nommé "œil qui traverse la montagne" car il semble passer au travers de tout, pierre,terre, matière et même les chairs.
La structure de son visage était plutôt carrée. les os de sa machoir faisant presque un angle droit à l'endroit ou ils se croisaient, à savoir son menton, qu'il avait presque inexistant.des oreilles pratiquement sans lob étaient caché par ses cheveux bruns plaqué en arrière et formant de nombreuses mèches. Seule une passait au milieu de son visage.
Au reste, Yasuno était un homme plutôt grand, dépassant un peu le mètre quatre vingt dix. Son torse et son ventre était assez plat, ses membres et particulièrement ses jambes était assez grands. Il avait d'assez grande main que l'entraînement au sabre et au combat plus généralement avait durcis et rendu plus désagréable au touché à cause du pommeau du Katana plutôt rigide. Son uniforme, celle de l’Ordre de la marine se composait de trois vêtement blanc et d’un Kimono noir. d'abord un haut de cors ressemblant à une sorte de veste sans manche et qui lui couvrait tout le haut du corps jusqu'aux hanches. Elle était cependant ouverte sur le haut de son torse, laissant pratiquement voir le haut de ses pectoraux et découvrant son cou ainsi qu'une pomme d'Adam assez proéminente. Venait ensuite un pantalon assez ample, qui couvrait pratiquement ses pied à la manière d'une Hakama. Ensuite venait une sorte de fin manteau qui lui descendait jusqu'au bas des jambes et qui au niveau de ses genoux se séparait en deux branches.Ce vêtement avait une sorte de col qui lui couvrait plus ou moins le coup, mais qui recouvrait totalement ses bras excepté ses mains et ses poignets pour ne pas le gêner en combat.


Description morale:

Yasuno Tanaka est le genre d’homme dont on ne se méfiera jamais assez. Son air parfois sympathique et souriant cache en vérité un esprit noir et tortueux aux raisonnements retors. La première chose qui frappe dans une conversation avec Tanaka, c’est son élocution, claire, simple, envoûtante. Il trouve toujours le mot juste pour faire mal, pour attendrir ou pour mettre en colère. Et ce talent d’orateur est du à son self contrôle, jamais Yasuno ne perd son calme. Il semble pouvoir se renfermer sur lui même et masquer ses émotions à tel point que rien ne semble le déstabiliser ni même le troubler. C’est également un dangereux calculateur qui a appris à prévoir les moindres détails, les complots, la planifications et les conspirations sont un domaine dans lequel il excelle. Ce manipulateur rompu aux arts de la traîtrise est un prêt à tout de la pire espèce. Il usera de toutes les possibilités même les plus abjectes pour remporter la victoire. Il n’y a qu’une seule chose à laquelle Yanuso refuserait de s’abaisser: La lâcheté. Yasuno aime bien tromper, passer pour un plus faible, faire de fausses courbettes, mais la lâcheté n’est jamais dans ses habitudes. Il ne craint personne, une fuite n’est jamais motivée par la peur, mais parce que c’est l’attitude la plus raisonnable.
Cela nous mène à une autre facette de tanaka. Il ne jure que par la raison. Toute ses actions sont guidés par la rationalité. Il ne fera jamais rien d’irréfléchi ou de profondément insensé et n’hésitera pas, si c’est la décision la plus raisonnable à sacrifier ses hommes.
Il déteste les Pirates, il trouve qu’ils sont un bouleversement de l’ordre établi qui doit être supprimé, fussent ils bon ou mauvais. Leur vénalité ainsi que leur futilité le laisse toujours pantois, si certain semblent plus évolué, il ne résiste jamais à sa force de réflexion.
Il méprise souverainement ceux qui lui sont inférieur ce qui pour lui signifie tous le monde. C’est un mépris discret et difficile à percevoir à cause de la subtilité de Tanaka qui s’arrange toujours pour faire passer cela pour de la compassion voire même de l’admiration. Fin utilisateur de l’ironie, il prend plaisir à tourner en ridicule verbalement ses adversaires lorsque ces derniers ne comprennent pas ses plans. Et Dieu sait si les plans de Yasuno sont difficile à comprendre. Cet esprit tordu imagine en permanence les plans les plus audacieux afin de capturer les plus dangereux des pirates.

Histoire: Viera dans les posts suivants.

~~ Codes de la piraterie ~~
Contexte: La phrase formée par les codes trouvées dans le règlement forme LE code de la piraterie:
2.

Code OK (par Lisith)


Dernière édition par Yasuno Tanaka le Mer 24 Déc - 4:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yasuno Tanaka   Mer 24 Déc - 3:48

~~ Parchemin historique ~~

I) Une enfance militaire.

Le père de Yasuno Tanaka était un militaire Japonais ayant servi dans la marine Japonaise pendant la seconde guerre mondiale. Il avait pu conserver son poste de Capitaine de Vaisseau. Il commandait en effet un Destroyer nommé “Le Phénix” qui traquait les Pirates dans les mer du Sud Japonaises avec la Flotte dirigé par l’Amiral Dyson, un des amiraux Américain chargé de traquer les pirate coute que coute. La repression était redoutable. Tous les navire était coulé sans sommations si ils ne s’identifiaient pas. C’était une période de trouble; L’Asie avait toujours été infesté de Pirate...Cette féroce repression était inévitable. Les pirates était si téméraires qu’ils commençait à attaquer des positions militaires Américaines ou Chinoises..Grossière erreur, la réplique fut cinglante de la part de l’ONU qui fit de la capture des pirates son premier objectif... Et la plus part des jeunes gens pauvres qui c’étaient mis en tête de devenir pirate durent abandonné ce rêve. Evidemment, des idéalistes continuèrent...mais les militaires de carrières se chargèrent de les remettre dans le droit chemin...A coup de canon et de torpille. Les sous marin des différents pavion nationnaux avaient infesté comme les pirates l’avaient jadis fait les mers...Du Japon jusqu’à Seattle plus aucun bâtiment de pirate ne fut en sécurité. C’était une heure sombre...C’est cette année qu’est né Yasuno Tanaka. Fils de Yoshi Tanaka et Retsu Tanaka... Il naquit sur le navire de son père...Il fut élevé très jeune à détester les Pirate. Son idéal n’était pas, étant petit de voguer sur les 7 mers un bandeau sur un des yeux, mais de revêtir l’uniforme de la marine Japonaise afin de détruire les Hors la loi. Son père éprouvait une grande fierté lorsque son fils lui parlait de ses rêves. L’enthousiasme de Yasuno à entrer dans la marine fit réfléchir son père. Il ne souhaitait pas que son fils soit un mauvais marin. Il pris donc son éducation en charge après avoir pris une retraite et laissant le commandement de son navire à son second.
Il rentra donc dans la maison familiale, dans les montagnes inaccessible du Japon. La lutte contre les pirate demandait une préparation physique à toute épreuve. Yasuno dut donc apprendre les arts martiaux. Son père lui enseignait l’Aikido ainsi que le Karaté. La volonté de Yasuno à devenir le meilleur marin possible pour la marine le poussa à être très concentré et appliqué dans les cours de son père. Evidemment, les arts martiaux allaient de paire avec le maniement d’une arme. Le sabre lui fut donc enseigné en parallèle. Cet apprentissage commença à l’âge de six ans. L’entraînement commençait à six heure. Une demi heure d’échauffement et d’assouplissement afin de ne pas se blesser. Son père insistait énormément sur cette partie. Les claquages étaient nombreux et souvent dus à l’imprudence des praticants. Venait ensuite le réveil musculaire. Il durait un peu plus de deux heures. Un footing pendant une demi heure. Ce passage était très difficile pour Yasuno au départ...Son père avait en effet en permanance un sabre de bois et lui tapait sur les fesser lorsqu’il s’arrêtait. “ Si tu veux être un vrai Marin mon fils, tu dois être capable de courir dix fois cette durée en allure lente, trois fois cette durée en allure moyenne et deux fois en allure rapide. L’endurance est primordiale” cela donnait d’avantage de motivation à Yasuno et le poussait à ne pas tomber mort de fatigue et d’essouflement. Après ce footing, il avait droit à dix minute de repos durant lequel il pouvait boire et manger un repas frugal. Il en profitait aussi pour s’étirer d’avantage. Son père, une fois cette courte période terminée lui faisait faire des pompes. Il commencèrent à cinq pompe, son père ajoutait une pompe par jour d’entraînement “ si la difficulté le vas pas croissant, jamais tu ne progressera, les limites du corps sont celle de ton esprit” disait il. Après ces pompes, venait trois série de 15 abdominaux. Cette fois-ci, on en rajoutait 5 abdomominaux par jour. Plus une série. Avec trois minutes de repos entre chacune d’entre elle. Après avoir échauffé puis renforcé le haut de son corps, il fallait également s’occuper des jambes. “ Elle te feront tenir debout les jours de tempête”. Des séries de flexion comprenant 40 mouvement chacune, plus 5 flexion par jour.
Une fois le réveil musculaire fait, on commençait par l’Aikido. Les scéance de projection et de clé de poignet assez mémorable s’en suivait. Yasuno valdinguait dans tous les coin du Dojo familial, le but était de lui apprendre les chutes...Et sur le plancher, il valait mieux apprendre rapidement. La self défense était le principal travail des séances d’Aikido. Comment désarmer un adversaire lorsqu’il tient un couteau, une arme à feu etc... Et le mettre hors d’état de nuire. Puis, suivait la pause de midi, là, Yasuno pouvait manger un repas plus complet et copieux. Il avait ensuite le droit à deux heures de sieste. Et l’entraînement recommençait vers 14 heure 30. Un petit échauffement de 15 minute histoire de ne pas être trop grippé. Etirement principalement. Ensuite la scéance de Karaté. Beaucoup plus technique. Ordre du jour, Kata...Pendant 4 heure uniquement des Kata. Puis, deux heures de travail à deux codifié. Les cinq dernière minute laissant lieux à un combat libre. Le repas était servi à 20 heure...Après ce repas qui se terminait rapidement du fait de sa frugalité, le père de Yasuno l’entraînait encore jusqu’à 23 heure au sabre. Passé cet horaire, Yasuno devait aller dormir.
Cet entraînement avait lieux quatre jour par semaine. En effet, deux jours étaient consacré à l’éducation culturelle de Yasuno. Le grade de son père lui laissant une confortable pension, il pouvait payer des professeur particulier qui lui enseignait l’Histoire, la géographie et deux langues étrangères, l’anglais et le Français. Puis, à partir de ces douzes ans, un autres professeurs vint lui apprendre la littérature.
Inutile de dire qu’après seize ans de ce traitement, le jeune Yasuno était parfaitement taillé pour la marine. L’éxamen pour entrer à l’école d’officier était cependant à partir de dix huit ans... Son père décida qu’il était temps de faire jouer ses relations, et il l’envoya en stage auprès de son ancien chef, l’Amiral Dyson, aux Etats Unis.

II) L’Amérique.

Yasuno étant parfaitement trilingue, il n’aurait aucune difficulté à survivre deux ans auprès des anglo saxon. L’Amiral Dyson, ancien ami et supérieur de son père l’avait pris en stage au secrétérat d’Etat à la défense dans la section de la Marine. L’amérique fut pour lui un formidable pays. Il y appris les rudiments de la marine. Le nom des navires. Bref, enfin, après toute ses années de préparations ( dont son père lui avait demandé de ne pas les arrêter durant son séjour dans la mesure du possible) il pouvait avoir des connaissance de vrais marin. Ce fut une aubaine pour lui. L’amiral Dyson se prit vraiment d’affection pour ce jeune Japonais venu étudier les méthodes américaines pour lutter contre la piraterie. Yasuno comprenait rapidement. Ses adversaires, les pirates, pouvaient trembler. Le vieil amiral le pris sous son aile durant ces deux ans. Il vécu sous son toit. C’est là qu’il fit la connaissance de la fille de l’Amiral, Julia...Il était très gêné en sa présence, elle était très jolie il fallait l’avouer...Ses cheveux blond et long...cet air continuellement souriant...Un vrai rayon de soleil. Il en tomba rapidement amoureux... Il fit du mieux qu’il put pour refouler ses sentiments. Il avait beaucoup de respect pour le vieil amiral et ne souhaitait pas sortir avec sa fille sans autorisation. Il décida donc de trouver Dyson et lui demanda la permission de “fréquenter sa fille” il s’entendit répondre “ Mon Garçon vous me demanderiez sa main que vous la donnerait” le jeune Tanaka fut soulagé. Au moment ou il allait faire se déclaration à l’élue de son coeur, il l’apperçut en train de se bégotter avec un autre jeune homme plutôt dans un style voyou...Ce fut un anéantissement... Une destruction...Ou bien une révêlation? C’est à se moment là que la vraie personalité de Yasuno fit surface. Un jeune homme très ambitieux certes, mais aussi manipulateur et calculateur. Il avait un besoin chronique de comploter...Et ce fut son premier complot. Comment obtenir Julia et court circuiter l’autre imbécile? Ce fut d’une simplicité enfantine. Il fit accuser de vol l’autre jeune qui malheureusement n’avait pas un casier très vierge. La jeune fille, très secoué par cette nouvelle décida de rompre et Yasuno vint la “consoler”. L’amour est une tendre guerre avait dit Laclos...Et Yasuno venait de remporter la première batailles. Malheureusement, cela ne suffit pas, car la jeune Juliana décida finalement d’aller se consoler dans les bras d’un autre jeune homme plus BCBG...Yasuno avait définitivement perdu, et cette fois-ci, impossible de refaire le même coup... Il faudrait donc ruser, d’autant plus que son temps de stage auprès de l’Amiral était compté, il ne restait plus qu’un an pour devenir le “Boyfriend” de Juliana, après, tout serait fichu pour longtemps.
Il décida donc d’imaginer le plan pervers de faire séduire ce crétin par une autre jeune fille. Il trouva une sorte de SDF, orpheline, du même âge que lui en train de mendier dans la rue... Elle n’était pas désagréable, mais il fallait la passer au karcher au préalable. Tout fut parfaitement orchestré...A ceci prêt que ce fut un nouvel échec...Cette fois-ci, après la rupture, Juliana vira de “lature côté” comme on disait pudiquement dans sa famille...ces chances était définitivement grillé, et tout ceci par sa faute... une rage encore insoupçonné se mit à bouillir en lui... Lorsqu’il quitta l’Amérique, c’était le coeur amer. Impatient de retrouver sa famille, son Dojo, son entraînement, et surtout, de rentrer dans la marine.

III) L’entrée dans la marine.

Pour entrer à l’Académie des officiers, il fallait passer un examen d’entré très difficile portant sur cinq discipline, les mathématiques, l’Histoire, une épreuve sportive, et deux langues étrangère. Cet examen se passa sans beaucoup de problème puisque Yasuno eut les meilleures notes à cet examen, avec des notes quasi maximales dans chacunes d’elle. L’Académie de la marine Impériale du Japon était considéré comme la plus sélective et la plus dure de toute l’Asie, combinant entraînement physique et intellectuel de haut niveau. Le matin était à matières variable. Un jour on faisait toute la matinée de l’Histoire, un autre jour des langues ( on y apprenait le grec et le latin) l’autre de la stratégie navale, un autre encore de la littérature. Et l’après midi, entraînement physique intensif avec aux programmes parcour du combattant et séance de deux arts martiaux aux choix parmi une dizaine de discipline. On y apprenait à manipuler les armes à feu d’usage comme le fusil, et toute sorte d’appareil électronique sur les bâtiment. La fin de l’entraînement était à 19 heure. Les élèves étaient libre d’adhérer à différent club qui pratiquait jusqu’à 23 heure. Afin de ne pas perdre la main, Il décida d’adhérer au club de Kendo pour continuer la pratique traditionnelle du Katana, bien que cette dernière existait également dans l’Aikido. Il s’y rendait quatre fois par semaine à la fin de la journée.
L’enseignement de l’Académie durait quatre ans, avec un concour pour recevoir son diplome, seul les 100 premiers y était admis, sur plus de 2500 élèves.
Trois mois dans l’année, les élèves partait en stage sur un bâtiment afin de se mettre en situation. On simulait des abordages... On y abordait les tactiques sur le terrain, ainsi que l’histoire de la piraterie. Et quelles étaient les moyens les plus efficaces de lutter contre ce fléau particulièrement coriace en Asie et dans l’océan Indien.
Seulement, lors de la dernière année de formation, il y eut un hic...Une véritable attaque de pirate. Deux navires armées attaquèrent les navires de l’Académie. Ce fut une vraie boucherie... Les pirates vinrent au corps à corps contre les élèves et tuèrent sans pitié chacun d’eux, violant les élèves de sexe féminin et tuant sans aucune raison la plus part des autres...Yasuno se défendit comme il put, il parvint à mettre KO une bonne dizaine de Pirate, les arts martiaux révêlait leur utilité...Cependant, face à une dizaine de Fusil, un poing est bien peux de chose.... Les pirates, devant la qualité de cet élève au combat, lui proposèrent de faire parti des leurs...Il accepta pour sauver sa vie... Cette mascarade ne dura pas plus d’un mois, car il parvint à s’enfuir de leur repère et à regagner l’école...En piteux état. Il était l’un des seuls survivants...Après du repos, il reprit sa scolarité normalement. Passant son diplôme, et Major de la promotion avec 19.8/20 de moyenne à l’éxamen. Il reçut son assignation. Il était nommé comme second du Capitaine Johnson sur une frégate qui manoeuvrait dans les eaux du sud infesté de bandit et de pirates.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yasuno Tanaka   Mer 24 Déc - 3:49

IV) L’aventure des Mer du sud.

La Marine américaine et Japonaise avait déployé la flotte...Sous commandement américain, les navires se tenait en position et formait un large blocus sur les îles nombreuses et méconnues de la cartographie japonaise qui permettait à ces racailles de se cacher mais également de narguer la marine sous le nez des Amiraux qui prenait le commandement de la flotte et partait, tous désespéré et dépités de n’avoir pu réussir à capturer un pirate des plus dangereux, Hano Mitta. Un homme d’une grande subtilité.
La frégate de Johnson devait couper la route du navire de cette vermine et le rabattre sur les Destroyer afin de le capturer vivant. Cinq frégate était déployés...malgré tout ce cirque, on ne parvenait pas à trouver la cible...Tanaka, déjà un très bon stratège confia à son capitaine que pour ne pas voir un ennemi malgré une semaine de traque méthodique, il n’y avait qu’une seule solution...Une taupe informait les pirates. Le capitaine Johnson confia à son subordonné qu’il craignait cette éventualité également.

-Major, je vous charge de mener l’enquête afin de déterminer si la taupe n’est pas dans notre navire. Faites également un rapport à l’Amiral de la situation.

-A vos ordres Commandant.

Yasuno transmit donc un message dans lequel il affirmait que la seule option était qu’un traître à la solde des pirates avait infiltré le commandement de la flotte. Les déplacements ennemis était trop précis et semblait éviter au millimètre prêt le champs des radars des navires Le commandement lui répondit que les hommes avaient été trié sur le volet qu’il était impensable qu’un traître se trouva parmi eux....Cela ne fit pas changer Yasuno d’opinion...Le traître n’était pas sur leur frégate. Il ne pouvait pas l’être. Puisque deux autres groupes de cinq frégates avaient été ajouté entre temps pour renforcer les effectifs. Il ne pouvait être qu’aux commandements, ou bien...C’était le transmetteurs. Ainsi, il pouvait parfaitement connaître tous les ordres et affirmer qu’un traîtres était impensable... Yasuno vint prévenir le capitaine en catastrophe et lui expliqua la situation. Le capitaine avait les pied et poings lié...Il ne pouvait pas aller en personne jusqu’à l’amiral, c’était une violation des ordres. Le jeune major soutint mordicus que c’était la seule possibilité. Johnson soupira et rompit la formation. On crut qu’il désertait. Et lorsqu’il arriva jusqu’au Croiseur de l’Amiral. Yasuno crut qu’on lui réservait le pelotons d’exécution. Il protesta vivement contre l’arrestation de son capitaine et parvint à parler à l’Amiral au détour d’un couloir. L’Amiral, un Américain peux scrupuleux lorsqu’il s’agissait de dénicher les pirates fit “interroger” le préposé au messages. En effet, il était le seul qui pouvait donner des informations aussi précise sans pour autant attirer l’intention sur lui, ce fils de chien avoua sous la torture qu’il transmettait secrètement les déplacements des frégates à Hano Mitta... La sanction fut simple, douze balles dans la peau. L’amiral félicita le jeune Major et son capitaine pour cette acte de courage et présenta ses excuse à Johnson.
Ils finirent par capturer leur cible après une traque longue de trois ans.
La prochaine cible principales d’ordre Pirate à sévir dans ces mers était un groupe armés et très organisé, comme une vraie petite armée, dirigé par un obscur criminel de guerre clandestin. Le Major Tanaka qui avait fait sensation lors de l’affaire Mitta auprès de l’état major et de l’amirauté fut assigné cette fois-ci comme assistant de l’Amiral. L’amiral Karl était un américain qui avait bien connu Dyson, l’un de ses mentor. “ Un marin de grande allure. Il serait fier de vous Major Tanaka”. Tanaka, dont la soif de pouvoir ne faisait que grandir et dont les stratagème avait permis à mainte reprise de faire un travail excellent appréciait que l’on parlait de ses stratégies parfois saugrenues. Et l’amiral Karl n’était pas un amateur en terme de stratégie maritime. C’était un de ces experts à l’ancienne qui n’oublait rien. Tanaka devint un vrai maître dans le domaine de la tactique grâce à son enseignement et à son contact. Cet homme avait la foie dans la lutte contre la piraterie. Tanaka l’enviait, car au fond, la marine était pour lui devenu un moyen de contrôler son monde et surtout de détruire les pirate dans un simple but de gloire.
La bataille contre le groupuscule armé fut longue...Cinq ans parfois de bataille sur mer entre les destroyer de la marine et les navires de combat pirates. Lourdement armés, ces derniers étaient de véritables canonières. Et leur action de sabotage paralysait la flotte. C’était un échec. Le premier de la Marine. L’infiltration était trop forte...ce n’était pas la peine de continuer. Tous les équipages furent changé. Et l’Amiral chargea le Major Tanaka de la répression.La “Méthode Tanaka” fut simple, tout homme suspecté de trahison sera jeté par dessus bord après avoir été enduit de sang de cochon afin d’attirer les requins...Et sa famille, sera victime de malheureux accident successif. Les traîtres crurent au bluff...Jusqu’à ce que l’un d’entre eux se vut apporté la main de sa femme avec son alliance encore au doigt...Ainsi que celle de ses deux enfants, après avoir été jeté par dessus bord et servi de repas pour les requin. La dissuasion fut nette, claire et précise. Et le groupuscule armé, sans la possibilité de placer ses agents, ne résista pas bien longtemps.
Après ce nouveau fait d’arme, le Major fut promu au grade de Lieutenant de vaisseau sur le Destroyer “Abnégation” il devint l’un des chantres de la répression totale” incitant l’ensemble des pays concerné à unifier leur flotte sous un commandement unique pour optimiser la chasse aux pirates. Il écrivit cinq livre traitant de ce sujet. Ce fut la fin de son aventure dans les mer du Sud, il fut cette fois-ci nommé par le gouvernement Japonais afin de mettre en place avec toute une série d’expert un “Plan anti pirate” visant à prendre le contrôle total de la mer.

V) Le Plan anti pirate.

Avec toute une série de scientifique, de militaire de la marine ( dont Tanaka) et de gestionnaire, le gouvernement japonais et le gouvernement américain mis en place le plan “Anti pirate” ils étaient chargés pour les officier haut gradés ( Amiraux et Capitaines”) de mettre en place des stratégies globales tandis que les Lieutenant sollicité pour le projet devait travailler avec les scentifique pour mettre en place les navire les plus efficace selon les besoins de la flotte.le plan était achevable en dix ans. Trois ans pour l’innovations de nouveaux navires de combat plus performants, cinq ans pour la mise en place de nouvelle stratégie dans le cadre d’un groupe de travail et deux ans de test sur le terrain.
La vingtaine de Lieutenant dont les états de service était presque aussi bon que ceux de Tanaka permettait de pointer les défauts de certains navires...Les scientifiques eux devait trouver comment supprimer ces défauts. Les navires furent repenser, les Bâtiment de guerre comme les Destroyer et les croiseur furent renforcé au détriment de leur vitesse, et les frégate firent office de navire rapide pour harceler l’ennemi qui agissait souvent avec un navire unique ou une petite flottille incapable de résister à une puissance de feu de la marine Nationale.
Les trois années d’innovations furent difficiles...En effet, le temps jouait contre le groupe travail. Et Tanaka ainsi qu’une minorité de scientifique et Lieutenant avait des divergences profondes sur le fond du projet ainsi que les shéma tactique envisagé, et les modifications que l’on comptait apporté. Devenant le “chef” de l’opposition au sein de ce comité de travail. Il donna sa démission avec perte et fracas à la fin de la période d’innovation. Il sorti à ce moment là un livre, décrié par tous les experts sur l’invalidité des nouvelles stratégies qui seraient mise en place. Peu soutenue, il demanda une ré affectation et fut nommé dans l’Océan Indien, la situation dans cet endroit était on ne peut plus catastrophique, et l’incompétence des marin locale fit frissoner Yasuno Tanaka.... Son expérience permis aux capitaines de devenir plus performants ce qui en l’espace de deux ans fit se retourner un peu la situation en faveur des forces de l’ordres. Les Pirates avait pris connaissance de ce jeune Lieutenant japonais qui en fait, commandait dans l’ombre le navire puisque son supérieur était tout à fait incapable de prendre une quelquonque initiative. C’est à ce moment là qu’il fut surnommé Lucifer par ses adversaires. L’Ange porteur de Lumière qui écclairait les incapables notoires qui l’entourait et leur permettait de remporter la victoire. Ce surnom d’abord moqueur le devint beaucoup moins par la suite. Lorsqu’il fut nommé capitaine. Au moment même ou le plan anti Pirate commençait...les nouvelles stratégie échouèrent comme de juste, et, tous le monde se tourna alors vers Tanaka qui avait prédit cet échec...Le Gouvernement Japonais, qui connaissait la très grande connaissance de “Lucifer” sur les stratégies militaires lui demanda de faire un rapport sur le plan “anti Pirate”...Rapport accablant. Cinq Amiraux limogés...Un Etat Major changé. L’échec de ce plan était l’occasion que Tanaka avait tant attendu pour se pointer sur la scène internationale. Cinq gouvernement lui demandèrent de faire des conférences dans des Académie de marine...ses essais de sratégie était assez lu par la profession et se révélant souvent très justes lui donnèrent une grande notoriété. Si bien qu’après 10 ans de guerre acharné dans l’océan Indien au commandes d’un destroyer, il fut enfin nommé Amiral, à l’âge de 38 ans...C’était le sommet de sa carrière.

VI) La Création de l’ordre Maritime.

L’Amiral Tanaka milita longuement pour la création d’une marine internationale afin de chasser sans relâche les ennemis de l’ordre. Et il le prouva sur le terrain. En effet, le Japon et l’Amérique signèrent un accord de fusion de Marine. Tanaka fut placé aux commandes. Et là, le surnom de Yasuno Tanaka, Lucifer...Devint non plus un sujet de moquerie mais le nom le plus craint des ennemis de l’ordre. Tous le monde se souvint de la capture retentissante de edouardo Vogla. Immigrés Italien chef d’une bande de Pirate. La flotte de Tanaka l’avait encerclé, et avait abordé les Navires... L’Amiral avait voulu capturer lui même ce forban. Une fois le navire sécurisé, et le capitaine prisonier. Il quitta son vaisseau amiral, le Chimaera. Un immense porte avion qui lui servait de base d’opération. Il marchait dans ce navire de Pirate, son manteau blanc trainait légèrement au sol. Lorsqu’il arriva, il était là. Avec une dizaines de captifs, les marins les tenait en joug avec leur armes. Un dialogue épique s’en suivit entre le chef des Pirates et Yasuno.

- Enfoiré de Lucifer...Tu es le diable en personne enflure

-Cette considération vous est bien personelle Vogla...Vous savez bien que je me considère plus comme quelqu’un souhaitant apporter un peu de lumières dans ce monde.

-Tu parles, tous le monde sait que tout ce que tu veux c’est éliminer tous les fils de la piraterie, même les mousses.

- Le poisson pourri toujours par la tête Vogla...je sais que tu n’es qu’un sous fifre...Dit moi qui est au dessus de toi, et peut être que ta mort ne sera pas douloureuse.

-Va te faire BIIIIP

Yasuno eut un petit sourrire...Il fit un signe à l’un des officiers présents sur le navire...Ce dernier s’approcha

-Capitaine, faites placer des explosifs dans la salle des machines et faites évacuer vos hommes...une fois que cela sera fait prévenez moi, je vous rejoindrais.

-mais...Amiral

-Ne discutez pas.

Ce fut fait. Une fois seul, les dix mattelots pensèrent à se jeter sur l’Amiral, mais ils étaient désarmés et le Magnifique et dangereux Katana à la ceinture de leur cible de les encourageaient nullement dans le choix de l’option de la rébellion. Yasuno dégaina tranquillement son Katana et décapita un mattelot...Réitérant sa question. Vogla était toujours réticent, Tanaka en décapita un autre. Vogla ne cédait pas. Tanaka rengaina son arme et laissa les Pirates dans leur Navires. Une fois sur le navire qui devait le ramener sur le Chimaera, il donna l’ordre de faire exploser les pirates et leur Navires...Dans son dos, le feu et la fumée volait dans le ciel... L’odeur de brulé emplissait son nez...maintenant, ils avaient compris qu’ils n’étaient pas face à un plaisantin. Et le surnom de Lucifer devint bien synonyme de Diable.
Le pouvoir que Tanaka convoitait, il l’obtin lors de la conférence de l’ONU qui décida de la création de la marine Internationale sous le nom d’Ordre de la marine. Plus d’une centaine d’Etat décidait d’abandonner leur souveraineté maritime pour la mettre sous pavion de l’Ordre Maritime. Celui qui fut choisi pour commander la Grande Armada Mondiale fut évidemment le chantre de cette idée. Yasuno Tanaka. Il devint le Grande Amiral de cet ordre, avec deux collegues du même grade. Puis fini par devenir le seul maître à bord suite à de nombreux succès, et devint Grand Amiral Suprême de l’ordre Maritime. Il finit par arracher une indépendance totale à l’ONU, et devint une véritable organisation indépendante et tentaculaire qui tentait de lutter contre la menace des pirates et de contrôler l’ensemble des mers. Avec à sa tête l’un des plus dangereux ennemis de la piraterie de tous les temps.
Revenir en haut Aller en bas
Lisith Jons
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Age : 25
Localisation : Ici et là
Armes : Poignard D'argent
Humeur : Noire
Date d'inscription : 16/12/2008

Petit Plus
Love Friends Ennemis:

MessageSujet: Re: Yasuno Tanaka   Mer 24 Déc - 12:13

Je valide il n'y a rien à redire.

Bon jeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-14h22.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yasuno Tanaka   Mer 24 Déc - 16:38

Merci^^ par contre juste une petite remarque dansla description du groupe ^^" Je doute que le chef des forces de l'ordre est des pirates sous ses ordres xD surtot celui-ci qui les déteste souverainnement...Est il possible de remplacer "Pirate" par "Marins" ?

D'avance merci
Revenir en haut Aller en bas
Lisith Jons
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Age : 25
Localisation : Ici et là
Armes : Poignard D'argent
Humeur : Noire
Date d'inscription : 16/12/2008

Petit Plus
Love Friends Ennemis:

MessageSujet: Re: Yasuno Tanaka   Mer 24 Déc - 16:39

Bien sur je fais sa dessuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-14h22.skyrock.com/
Vaiana Harrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
Localisation : A ton avis ??
Armes : Danser, chanter, lire, écrire, dessiner, le shopping, le stylisme,...
Humeur : Rayonnante !
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Yasuno Tanaka   Dim 28 Déc - 14:07

Belle présentation en effet. Cependant, je remarque qu'il y a beaucoup de nouvelles compagnies. Faites attention car, il ne faudrait pas qu'il y ai 10 compagnie avec trois membres dans chacune des compagnie XD bienvenue et comme l'a dit très justement Lisith, tu es validé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-pirates.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yasuno Tanaka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yasuno Tanaka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kohei Tanaka
» [Biographie] Raizō TANAKA
» Yoshiki Tanaka, Les Chroniques d'Arslan
» Lacus Clyne (Gundam SEED)
» Liste de drama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Piraterie Moderne :: ~~ Premiers abordages ~~ :: Registre :: Présentation Validé-
Sauter vers: